.::. Le forum officiel de l'alliance Les Seigneurs Sith ( A la mémoire de Cosmo) .::.

L'alliance L.S.S - Ogame - Univers 14
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le règne des Ombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ChaosAngel
Mais Tais-toi !
avatar

Nombre de messages : 3348
Age : 25
Localisation : Reims
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Le règne des Ombres   Mer 9 Mai - 16:21

[HRP] Ceci est le premier RP complet que je poste, j'aimerais donc avoir votre avis, qu'il soit bon ou mauvais. Par contre, ce RP est assez .... sanglant, je le déconseille donc à des personnes trop sensibles ^^ Sur ce, bonne lecture [/HRP]




La lumière rasante de la lune sélevait dans les cieux, illuminant la cime des arbres de la sombre forêt de conifères, seuls quelques rayons de lumière parvenaient à traverser l'épais manteau d'aiguilles. Un sentier se dessinait vaguement sur le sol, aucunes traces ne maculaient le chemin forestier.

Pourtant un homme, vêtu d'une étrange gaine de cuir noir et d'un long manteau de cette même matière, s'était avancé jusqu'au précipice surplombant la vallée. L'étrange individu contemplait, comme rêveur, une vaste cité aux millions de lumières, qui s'étendait dans cette longue gorge. une immense tour dominait cette féérie, à son sommet, la lune se réfléchit sur un long téléscope, ce batiment ne pouvait être que l'Observatoire.

L'homme leva la main, avec un calme imperturbable. Puis, d'un geste vif, il serra le poing, tout en baissant le membre droit. Un autre homme, puis un second sortirent de l'ombre dans le plus grand des silences. Ils vinrent se poster chacun d'un coté du premier individu. L'un d'eux, un dénommé Dyraa Ar'ero, sorti une dague à la lame acérée, dans laquelle se refléta la lumière de l'astre nocturne, éclairant ainsi son visage, jusque là recouvert d'une capuche. Le jeune elfe regarda son arme et l'apporta à sa bouche où il la coinca entre ses dents.

Les trois hommes se regardèrent brièvement avant de bondir vers le précipice. Lors du saut, ils avaient, avec une grâce féline, entreprit un demi tour, se retrouvant, par ce fait, face à la paroi rocheuse, puis avec une agilité déconcertante, ils se saisirent l'un après l'autre de différents défauts de la pierre. Tous les muscles contractés, il commencèrent à descendre aisément cette falaise que nul homme n'avait jamais essayer de gravir. Arrivés à la base du titanesque rempart naturel, ils veillèrent à ce que personne ne les ait vu.

Ils étaient dans les bas quartiers de la cité millénaires. Les habitations étaient précaire, les rues grouillaient de sans abris, et au détour d'une rue, une femme se faisait violée, sans que personne ne réagisse, jetant tout de même un regard rempli d'indifférance à l'horrible scène. Ce spectacle écoeura le trio. Mais eux, à l'exception des passants, s'avancèrent vers le criminel. Dyraa Ar'ero, le plus jeune d'entre eux, sortit sa dague d'entre sa machoire, et posa une main sur l'épaule du pervers. L'homme, probablement saoul, se retourna avec diffilcutés, manquant de peu de tomber. Le jeune justicier, leva légèrement la tête, dévoilant ainsi une paire d'yeux rouges et translucides. Le vagabond fût pris de terreur, mais une lame vint abréger ses effrois. La femme, nue, allongée sur le sol, tenta de remercier son bienfaiteur, mais ce dernier c'était déjà éloigné sans le moindre regard. A coté d'elle gisait le corps inerte de son agresseur, une fontaine de sans s'echappant de sa gorge.

Le jeune homme, satisfait de son acte, suivit ses deux congénères entrer dans une ruelle sombre et étroite. Ces passages avaient pour réputation de n'être fréquentés que par des malfrats ou de quelconques hors-la-loi. Cependant, ces lieux étaient l'endroit rêvé pour des hommes comme eux. Presque invisibles, ces derniers étaient comme des rois en cet endroit.

Plusieurs dizaines de minutes passèrent avant que le trio n'arrive à la base de l'immense édifice.


_________________


Dernière édition par le Dim 20 Mai - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ginnungagap.darkbb.com/index.forum
ChaosAngel
Mais Tais-toi !
avatar

Nombre de messages : 3348
Age : 25
Localisation : Reims
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Le règne des Ombres   Sam 12 Mai - 15:42


Illustration pour mon RP.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ginnungagap.darkbb.com/index.forum
ChaosAngel
Mais Tais-toi !
avatar

Nombre de messages : 3348
Age : 25
Localisation : Reims
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Le règne des Ombres   Dim 13 Mai - 11:43

Arrivés à la base de la tour, ils se regardèrent de nouveau, pour la première fois depuis leur arrivée en ville. Celui qui semblait être le chef plongea sa main dans son manteau et en tira deux étranges objets qu'il passa à ses doigts. Ces objets ressemblait à un ensemble de bague soudées entre elles et auxquelles était fixées cinq longue griffes recourbées. Les deux autres firent de même. Saojv Yun'Af, le chef du groupe, haut dignitaire de la Société de l'Ombre, plata les griffes dans la roche et entama l'ascension de l'édifice, suivi de Dyraa et de Zault Oib'ox, grand général de la confédération.

Après plus de deux heures d'efforts surhumains, les trois elfes parvinrent au niveau du cent trente troisième étage. Cette longue période d'escalade avait exténué les trois tueurs. Le plus dur était désormais fait, mais il restait le plus dangereux. Saojv s'assit sur le rebord de la fenêtre pendant que les deux autres essayait tant bien que mal de stabiliser leur position acrobatique. Leurs doigts saignaient. Merwyn sortit un bandage qu'il appliqua autour de ses doigts. Puis son regard dériva sur le vaste paysage s'étendant sous ses yeux, songeant à sa mission. Aujourd'hui, il jouait pour la domination de cette contrée, le grand empire balmoréen. Ceci n'était pour lui qu'un vulgaire jeu, tel une partie d'échec où l'on sacrifait sa tour afin de s'emparer de la dame adverse, tout comme, en ces temps nouveaux, on sacrifie des armadas complètes de vaisseaux des plus perfectionnés afin de s'emparer de la plus petite partie de territoire. Mais, aujourd'hui, ce serait différent, seule sa lame règlerait ces éternels conflits.

Soudain, le maître de l'ombre fût tiré de ses songes par le sifflement strident de Dyraa qui commençait à s'impatienter. Il était temps, temps d'instaurer le règne du silence, le règne .... des ombres.

Le meneur du groupe sortit l'un de ses couteaux, une arme magnifique, un manche orné de gravures exceptionnelles, mais aussi et surtout, une lame rouge dans laquelle se reflétait l'astre nocturne. Puis délicatement, il enfonca la lame de son précieux équipement entre la fenêtre et son cadre. Pendant une trentaine de secondes, le guerrier noir se débattit avec la fenêtre, jusqu'à ce qu'un léger déclic se fasse entendre. La fenêtre s'entrouvit tout juste lorsque que Saojv Yun'Af se jeta par l'ouverture, se réceptionnant d'une roulade avant de retrouver ses appuis. Les deux autres s'en suivirent peu après. La première chose que ces derniers firent fut de recouvrir leurs doigts ensanglantés et endoloris dans le bandage noir. Ils se trouvait dans ce qui semblait être la modeste chambre d'une servante, mais heureusement, cette pièce ne paraissait pas habitée pour le moment.

[FIN DU CHAPITRE]



_________________


Dernière édition par le Dim 20 Mai - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ginnungagap.darkbb.com/index.forum
ChaosAngel
Mais Tais-toi !
avatar

Nombre de messages : 3348
Age : 25
Localisation : Reims
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Le règne des Ombres   Ven 18 Mai - 12:08



J'entends une porte grincer, encore ce fichu courant d'air. puis souvent un bruit inhabituel me parvient, cela fait comme un léger écho. Je me retourne donc et vois deux billes grises rouler sur le sol. Qu'est-ce donc ?

Mon compagnon me demande ce qu'il-y-a, je lui répond par un simple "Rien". Il hausse les épaules et secoue la tête. Je me baisse, les deux billes arrivent entre mes deux pieds. Je me saisie de l'une d'elle, cette dernière commence à chauffer, phénomène étrange après avoir parcouru cette distance sur ce sol glacial.

Mon compagnon se retourne de nouveau et s'approche de moi en me voyant accroupi. Puis il semble voir les billes que j'ai pourtant essayé de dissimuler. Il ramasse la seconde sphère quand soudain ...

Soudain, les deux boules explosent, libérant ainsi un panache de fumée, nous n'y voyons plus rien. Je commence à tousser. Je cherche, malgré tout, mon collègue dans cette purée de poix. Je ne vois rien. J'avance. Mon pied heurte un masse inerte sur le sol, qu'est-ce donc ? Je me baisse et commence à tater cet obstacle. Ma mian se retrouve sur une surface lisse et assez froide, je continue mon exploration tactile tandis que la fumée commence à se dissiper, je commence à dicerner, une vague silhouette sur le sol, je n'arrive pas à l'identifier. Ma main arrive ensuite sur quelque chose d'humide et chaud. Je saisie ensuite quelque chose de velu. La brume s'est enfin dissipée. Je me rend alors compte que ce que je tâte n'est autre que mon collègue et ami. je regarde ma main, elle est rouge de sang.

J'essaye de me contenir, mais rien n'empêche, une larme coule le long de mon visage. Cela est-il de ma faute ? Est-ce à cause de moi si nous avons été pris dans ce nuage ?

Je reprend mes esprits, je relève la tête. Un homme se tient debout face à moi, seul le cadavre de mon ami se tient entre lui et moi. Il tient un long couteau à lame incurvée, celle-ci est ensanglantée. Probablement le sang de mon compagnon. Je viens de comprendre une chose en suivant son regard. C'est mon tour.

Cet homme enjambe le corps, sans me quitter des yeux. Il passe derrière moi, je ne bouge pas. Je sens son souffle dans ma nuque, il approche ses lèvres de mon oreille et me chuchote :

Ce ne sera pas long.

Sa lame se pose sur ma gorge, je comprend alors ... . Je vais mourrir, je suis pétrifié par cette peur qui me tenaille. Est-ce vraiment ma fin ? Je n'en doute plus. Sa lame s'enfonce légèrement dans ma chair, un liquide chaud s'écoule le long de mon cou. Puis d'un trait, le lame me sectionne, l'artère carotide, le sang jaillit.

Les couleurs disparaissent, ma tête me fait souffrir, ma vision se trouble, tout deviens noir, je sens comme un choc dans ma poitrine, je viens de m'effondrer sur le sol. Pas de couloir, pas de lumière, seulement le vide.


_________________


Dernière édition par le Dim 20 Mai - 14:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ginnungagap.darkbb.com/index.forum
ChaosAngel
Mais Tais-toi !
avatar

Nombre de messages : 3348
Age : 25
Localisation : Reims
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Le règne des Ombres   Ven 18 Mai - 17:17

Dyraa, venant d'accomplir sa basse besogne, essuya son arme dans les plis des vêtements de l'une de ses victimes. Ses deux compères le rejoignaient désormais.



Cette mission, si importante soit-elle, était une épreuve à l'encontre de la jeune recrue. Depuis peu, il avait rejoint la confrérie, avant il était dans un étrange lieu que l'on nommait le Temple. C'est en ce lieu que Dyraa avait été formé à la maîtrise de son corps ainsi qu'à celle de la magie Noire, la magie des ombres, la magie des âmes, la magie de la Mort ... .

Jusqu'ici, il lui avait été formellement interdit de l'utiliser, mais à présent, lors de ses missions, il avait le droit d'utiliser ces terribles techniques à l'exception d'une. Le transfert d'âme. Cette technique, malgré le fait qu'elle soit enseignée, ne devait être utilisée que lors d'un seul instant, celui de l'agonie. C'est par ce maléfice que les plus grands maîtres pouvait vivre plusieurs millénaires.



Le trio reformé, les trois individus avancèrent, armes aux poings. Les couloirs étaient vides, nulle âme qui vive ne circulait dans ces corridors. Mais au détour d'un couloir, deux autres gardes firent irruption. Les cinqs hommes se regardèrent l'un après l'autre, pendant près d'une minute qui sembla une éternité. Soudain, les deux gardes, bien qu'assez simples d'esprits, comprirent et commencèrent à sortir de longues épées. Mais en deux gestes, Saojv trancha la gorge du premier, immédiatement imité par le général. Les gardes enlevèrent leurs mains de leurs armes et les portèrent à leur cou, comme pour retenir tout le sang qui se décersait abondamment sur le sol de marbre.

Les deux hommes perdirent des couleurs, ressemblait progressivement à des cadavres. Totalement exsangus, ils tombèrent lourdement sur le sol, dans une grand fracas de tôle.

Dyraa avait continué à avancer pendant que les deux militaires agonisaient. Il était désormais face à un majestueux exscalier de marbre blanc. les rambarde semblaient être constituées entièrement d'or. Cela révulsait le jeune homme. Après avoir vu la misère qui régnait dans cette ville, il ne supportait pas de voir un tel étalage de richesse. Tandis que les gens du peuple se battaient pour vivre, cette bourgeoisie paradait fièrement, vêtue de ses plus beaux atours.

Heureusement, aujourd'hui, ce serait le début, le début d'un équilibre et la fin de cette noblesse décadente. Puis il s'engagea sur la première marche, puis la seconde et continua jusqu'à être arrivé en haut de cette structure de débauche.

[FIN DU CHAPITRE]



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ginnungagap.darkbb.com/index.forum
ChaosAngel
Mais Tais-toi !
avatar

Nombre de messages : 3348
Age : 25
Localisation : Reims
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Le règne des Ombres   Mer 6 Juin - 14:09



Les couloirs sont vides, je n'entend rien, à l'exception de mon coeur qui bat à la chamade. C'est étrange. Je continue. Et soudain ... rien, juste une souris sortant de son trou.

J'avance. Mon coeur se calme. Le silence ... j'ai peur ... . Je n'entend, ni ne sens, rien.

J'avance. Mes pieds continuent frénétiquement leur avancé.

J'entend soudain un léger bruit, puis, plus rien. Je suis suivi. Ma main se pose sur la garde de mon couteau. Puis avec une vitesse ahurissante, je me retourne ... personne. Je me retourne de nouveau, je sursaute, un homme se tient droit devant moi. Il est vêtu comme moi. Mais lui, possède un masque sinistre. Un masque représentant un oeil.

Je comprend. Mes muscles se tendent, mes dents se serrent. Je sors mon arme.

Un souffle se fait soudain sentir dans ma nuque, un souffle chaud. Une voix me parvient :

Ce sera plus long pour toi ....

Je sens quelquechose déchirer ma cape, puis ma veste et enfin ma chair. Quelle est cette sensation ? Je ne connais pas. Je crois savoir, la douleur ... . Un liquide chaud coule le long de mes reins. J'ai froid. Un liquide rouge se déverse sur le sol. Les couleurs disparaissent. Une goutte de sang tombe sur le sol avec légèreté. les membres de plus en plus lourd, je m'écroule.

Mon visage repose dans mon propre sang. Ce même liquide remonte dans ma gorge, je crache du sang. Je sens la vie me quitter ... Maman ... Papa ... Pourquoi ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ginnungagap.darkbb.com/index.forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le règne des Ombres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le règne des Ombres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Story] Le Règne des Ombres : Chapitre 6
» [Review] LEGO Ben10 8409 : Spider Monkey par Eurobricks
» [Horde] La Reflexion des Ombres
» Les Ombres d'Esteren, JdR en cours de réalisation...
» Présentation de Frère des Ombres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.::. Le forum officiel de l'alliance Les Seigneurs Sith ( A la mémoire de Cosmo) .::. :: Divers :: RolePlay-
Sauter vers: